Témoignage pour Sarah

9 juin 2007 : Naissance de Sara, 4.170kg, 53cm

Allaitement maternel, tout se passe très bien, mais je trouve qu’elle régurgite beaucoup, tout le monde trouve ça normal.

13 juin 2007 : Retour à la maison, bébé en bonne santé

Malgré tout, bébé qui pleure beaucoup, a du mal à dormir, mange souvent, et régurgite à chaque repas.

07 juillet 2007 : Visite chez le médecin de famille. Bon poids, grand bébé, en bonne santé, tout va bien. Je dis quand même qu’elle pleure beaucoup, se tord souvent, dort très mal, la nuit , elle mange toutes les 2h00/2h30, se rendort à chaque fois sur moi  pendant son rot, c’est bizarre non ? Réponse : « Mais non les coliques peuvent durer jusqu’à trois mois, mais c’est peu notoire » Ah bon, pourtant mon aînée a eu les fameuses coliques et ce n’était pas bien la même chose…Mais bon on va attendre…

21 juillet 2007 : Ca ne va plus, elle pleure tout le temps, je ne sais pas pourquoi, peut-être mon stress dû à la construction de la maison et au déménagement ?

29 juillet 2007 : On déménage et Débora ( 8 ans, l’aînée) part en vacances chez ses grands-parents. Tant mieux, parce que ça devenait dur pour elle qui se demandait pourquoi sa sœur hurlait, elle devait beaucoup souffrir, au point de ne pas dormir !

7 août 2007 : J’appelle SOS médecins, on me dit que c’est mon lait qui n’est pas bon, qui ne la nourrit pas assez, il faut lui donner du lait en poudre, ça ira mieux. En attendant, j’avais remarqué que la demi-heure qui suivait le repas, était d’un calme incroyable, d’ailleurs c’était le seul moment où c’était calme, et voilà de retour au cri incessant, mais c’était mon lait qui n’allait pas. Je cours à la pharmacie, il est 18h55, ça ferme à 19h30, c’est bon j’ai le temps.

Je lui donne un biberon, elle boit tout, ah, ils avaient peut-être raison, elle avait sûrement faim. Miracle, elle dort. Une heure après, elle hurle, je ne sais plus quoi faire, je suis fatiguée, je rappelle SOS médecins, j’explique tout, j’en ai marre, je pars aux urgences, il est 21h45.

Comme par hasard, Sara dort, je lui dis : « réveille-toi, pleure maintenant, sinon ils vont nous renvoyer à la maison !!! » On arrive aux urgences, Sara se réveille, chouette !! Mais elle est calme, l’infirmière me regarde et me prend pour une folle ! Et oui, je disais qu’elle pleurait tout le temps. Mais comme c’était mon deuxième enfant, elle m’a un peu prise au sérieux, et a appelé un médecin. Médecin superbe, gentille, qui finalement met un nom sur les pleurs de Sara : une Oesophagite. Mais qu’est ce que c’est ? Pourtant j’en lis des bouquins et des magazines, jamais j’en avais entendu parler. Donc on lui donne Motilium et Mopral. « Si ça ne va pas dans une semaine, il faudra revenir » me dit-elle. Les deux premiers jours, j’ai cru que je revivais. Et catastrophe, elle pleure encore.

Pour info, elle pleurait dans mes bras, debout, couchée, assise dans son transat, dans la voiture (oui parce que j’ai essayé les fameuses promenades en voiture qui calment les bébés), rien n’y faisait. Je ne sortait plus, elle pleurait tout le temps.

12 août 2007 : Je retourne aux urgences. J’ai affaire à un jeune, qui demande à la pédiatre chef que faire. L’idée de rester à l’hôpital pendant 48h00 pour faire une Ph-métrie est lancée. Il repart voir la pédiatre, et on rajoute Gaviscom, si ça ne va pas en une semaine, il faudra revenir, et rester 48h00.

14 août 2007 : Une amie me parle du Dr Grand, pédiatre spécialiste en problème digestifs, qui a l’air d’être bien. Je prend RDV pour le 23 août. Avec le Gaviscom, ça allait à peine mieux.

23 août 2007 : RDV avec Dr Grand, quel médecin !!! Enfin quelqu’un qui m’écoute, qui me comprend, qui me parle, qui me dit que mon lait est bon, et meilleur que la poudre qu’on achète !! Il veut encore attendre une semaine, voir l’évolution, si ça ne va pas jeudi prochain, il faudra alors attaquer le Prépulsid. Je fais un ECG de suite au cas où. Son cœur est en pleine forme, ouf !

29 août 2007 : Je vais chercher l’ordonnance pour le Prépulsid, je signe une décharge de responsabilité. Mon Dieu, mais est-ce que je vais vraiment lui donner ça ?

J’ai attendu deux jours avant d’aller à la pharmacie. J’avais peur, peur de lui faire du mal, mais j’ai fini par y aller. J’ai demandé à voir la pharmacienne de service, qui me dit de ne pas m’inquiéter. J’ai bien fait. 15 jours après, on revit, on redevient une famille, on ne se relaie plus pour manger, on s’amuse, on sourit, la vie a complètement changé. Sara se réveille deux fois la nuit pour manger jusqu’à l’âge de six mois, moment où je me suis fait violence et je l’ai mise dans sa chambre. Elle ne s’est plus réveillée pour manger. Il y a eu encore des petits pleurs sans doute, l’habitude de se réveiller, mais je ne bougeais pas, j’espérais qu’elle se rendorme, ce qui fut le cas. Ce que j’appelle des crises alimentaires ont eu lieu par petits moments ; elle se mettait à ne plus rien vouloir avaler pendant 15 jours, et là je transpirais à nouveau, il fallait qu’elle mange !! Je lui donnais un peu de tout à chaque repas, histoire qu’elle ne s’affaiblisse pas trop. Et hop, tout à coup ça repartait  pour deux mois, elle remangeait normalement, et ce, jusqu’à ses 10/11 mois.

Novembre 2008 :  elle est encore sous Prépulsid et Mopral, mais je réduis la dose Prépulsid, et j’espère arrêter bientôt le Mopral, on est en plein sevrage.

Elle mange bien, elle est en bonne santé.

Maintenant je revis, mais les premiers mois qui ont suivis la naissance ont été très difficiles, je me suis sentie seule, complètement désemparée. Malgré le calme d’aujourd’hui, lorsque pendant la nuit Sara se réveille, je me replonge dans le passé, mon estomac tourne dans tous les sens, mais ce n’est que pour quelques secondes, car non, elle ne se réveille pas à cause du RGO mais sûrement dû à un petit cauchemar ou une dent qui pousse…..